Un bon sommeil réparateur dépend toujours de plusieurs facteurs. Le fait de bien dormir est forcément lié au respect de quelques règles de base, concernant l’hygiène de vie, la pratique d’une activité physique ou encore l’alimentation, mais aussi à la qualité de la literie. C’est là que se pose la question, pour les couples, de l’indépendance de couchage. Mais alors, l’indépendance de couchage, c’est quoi ? En quoi l’indépendance de couchage est-elle importante pour bien se reposer et ne pas multiplier les micro-réveils ? Comment la garantir et la conserver ? C’est à toutes ces questions que nous allons répondre…

Les conséquences d’une mauvaise indépendance de couchage

Dormir à deux c’est bien, à condition que les deux personnes ne se gênent pas pendant la nuit. On peut aimer la compagnie de l’autre mais aussi avoir besoin de préserver sa zone quand vient le moment de se lover dans les bras de Morphée et de s’offrir une bonne nuit de sommeil sur votre matelas pas cher. Une mauvaise indépendance de couchage induit donc que chaque dormeur ressent les mouvements de l’autre. Quand il bouge pendant la nuit sans s’en rendre compte, comme nous le faisons tous, ou dans le cas où l’une des deux personnes se couche ou se réveille avant l’autre. Un problème qui fut pendant de très longues années courant, les anciens matelas ne donnant pas vraiment le choix aux couples. Il fallait s’y faire voilà tout. Et quand on sait qu’on se retourne en moyenne 40 fois par nuit, il peut être bon d’étudier la question avec un maximum d’attention. 40 fois chez l’un puis 40 fois chez l’autre et le lit finit par devenir le théâtre d’une véritable danse nocturne potentiellement préjudiciable aux dormeurs. Les réveils nocturnes ne garantissent pas un nouvel endormissement immédiat et peuvent ainsi déboucher sur des insomnies et d’autres troubles du sommeil plus ou moins gênants à long terme.

Indépendance de couchage : matelas mousse ou matelas ressorts ?

On a tendance à lire que le matelas ressorts est le plus adapté pour fournir une indépendance de couchage correcte. Ce qui est vrai même si quelques précisions sont à apporter. Il faut tout d’abord impérativement qu’il s’agisse d’un matelas à ressorts ensachés, c’est à dire des ressorts emballés individuellement dans du tissu. Le matelas mousse, ne fonctionnant pas de la même façon, est donc moins apte à offrir une zone précise à chaque dormeur. Pour autant, il n’est pas impossible d’allier les bénéfices d’un matelas à mousse à mémoire de forme à ceux d’un matelas à ressorts ensachés. La solution parfaite pour à la fois profiter des énormes avantages de la mousse à mémoire de forme mais aussi de l’indépendance de couchage si convoitée.

Categories:Maison
Published on :Posted on

Post your comment