Le réchauffement climatique a, de plus en plus, pris place ces dernières années. Il faut dire que les conséquences sont réelles. Les températures augmentent et les risques sur notre environnement se font sentir. Si les températures continuent de grimper, des conséquences sur le long terme pourraient avoir lieu, à savoir de nombreux évènements climatiques extrêmes, des inondations, des sècheresses sévères… L’avenir de l’humanité est de plus en plus menacé. Pour réduire ces risques, il est nécessaire de changer de mode de vie et de prendre des mesures préventives.

Réduire les besoins et la consommation au quotidien

La consommation et les besoins des gens au quotidien induisent souvent à une émission importante de quantité de CO2 chaque année. Généralement, cet aspect est très marqué dans les pays riches. Il faut dire que sur tous les plans, la consommation dépasse la moyenne, que ce soit sur le plan alimentaire, le transport, le textile… Si on fait le calcul, le fait de conduire tout simplement sa voiture durant une année démontre un volume important de consommation pour un conducteur.

Bien que ces consommations soient sans importance pour certains, ce sera l’environnement qui encaissera les conséquences. Or, la prise de conscience de chacun pourra être d’une grande aide. Ce qui fait qu’en optant pour un mode de vie plus simple tout en réduisant les consommations inutiles, il est possible de réduire les pollutions et les causes du changement climatique. Dans ce cas, au lieu de prendre la voiture pour une courte distance, pourquoi ne pas opter pour le vélo ou encore le transport en commun.

Aussi, pour réussir à limiter les consommations au quotidien, il est important de tenir compte des gaspillages. Ce qui démontre clairement qu’un coup de changement dans la vie quotidienne garantira une réduction de la consommation. Des gestes simples aideront à atteindre ces objectifs : éteindre la lumière si la pièce est inoccupée, réduire la température de l’eau chaude, bien fermer le robinet après usage, prendre une douche au lieu d’un bain, réduire les températures du chauffage…

Un grand pas vers la transition énergétique

La transition énergétique consiste en la transformation du système de distribution, de production et de consommation d’énergie en plus écologique. L’objectif est surtout de réduire l’impact de ces éléments sur l’environnement. Si auparavant, les énergies fossiles ont été très utilisées, actuellement, l’usage des ressources renouvelables est plébiscité. Généralement, différents domaines sont concernés, notamment les industries, le transport, le BTP, l’agriculture…

Dans le domaine du BTP, qui a été connu pour son impact négatif important sur l’environnement, la transition énergétique ne doit plus attendre. L’État exige donc la rénovation des logements déjà existants afin qu’ils soient moins énergivores, avec une réduction de 50 % de la consommation d’énergie. Les constructions neuves, elles, doivent être à énergie positive. C’est-à-dire qu’elles doivent produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Cela conduit notamment les gens à renforcer l’isolation de leurs habitations et à installer des panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité par exemple. Dans tous les cas, on retrouve de plus en plus d’habitats verts ou d’éco-quartiers.

L’usage des énergies renouvelables se trouve aussi au cœur de la transition énergétique, notamment les énergies solaires, éoliennes, le bois ou encore l’énergie marine. La production des énergies vertes contribue également à ce grand changement. Toutefois, leur faisabilité dépend grandement des conditions climatiques. Généralement, l’hydraulique, les pompes à chaleur, les biocarburants et le bois-énergie sont les plus dominants.

Categories:Pratique
Published on :Posted on

Post your comment